La Cites signe l’arrêt de mort du thon rouge

Greenpeace condamne l’échec des gouvernements présents à la Cites, qui viennent de rejeter l’interdiction du commerce international du thon rouge. Cette conférence était une chance historique de sauver l’espèce, menacée d’extinction. Aucune mesure de protection n’a été prise pour la sauvegarde de l’espèce. Faire passer les intérêts à court terme de quelques états qui pratiquent un lobbying très actif, tels que le Japon, avant la préservation d’une espèce menacée, cruciale pour l’équilibre de l’écosystème méditerranéen est tout simplement inacceptable.

L’Union européenne n’a pas défendu sa position
La Libye, pays pêcheur, demandait une décision rapide sur ce point, démarche qui a été votée à la majorité en plénière. Alors que la tendance générale était plutôt aux négociations sur plusieurs jours, la discussion s’est faite en plénière, sur deux propositions, celle de l’Union Européenne pour le classement avec un délai, et celle de Monaco pour un classement immédiat. Il n’y a eu que 20 votes en faveur de la proposition de Monaco et seulement 43 en faveur de la position européenne, sur les quelques 120 pays participants. On peut alors se demander comment, avec la mobilisation européenne affichée en amont de la conférence, on peut en arriver à de tels résultats…

Posted at 18/03/10 19:25 | no comments | Filed Under: Ecologie - Ecology

Sauvez le thon rouge ! Il faut en interdire le commerce international.

Face aux études scientifiques qui affirment que le stock de thons rouges de Méditerranée a baissé de manière spectaculaire ces 20 dernières années, Monaco a demandé le classement de l’animal sur la liste des espèces en voie d’extinction pour en interdire le commerce international.
Mais pour ce faire, il est nécessaire que la CITES (la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages, l’organisme en charge de la défense des espèces menacées) inscrive le thon sur une liste nommée Annexe I. Et les pays de l’Union européenne sont appelés à se prononcer sur le sujet.
Pour protéger le thon rouge Greenpeace a décidé de viser le ministre de l’agriculture et de la pêche, nommément, dans sa nouvelle campagne. L’organisation écologiste propose aux internautes d’envoyer massivement des messages sur la boîte mail du ministre, de spammer ses pages Facebook et de passer des coups de fil au standard du ministère.

Reprise de l’article dans “le Post” où Greenpeace explique pourquoi elle organise le spam de la boite mail et des pages Facebook de Bruno Le Maire.

En lire plus | Read more…

Posted at 31/01/10 20:37 | 1 comment | Filed Under: Ecologie - Ecology

Catégories

Monthly Archives

    January 2018
    M T W T F S S
    « Mar    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031