Le mimétisme

BIO

Partout dans la nature se livre une guerre silencieuse où prédateurs et proies s’opposent, les uns pour attaquer et les autres pour se défendre. Les adversaires recourent souvent à une même stratégie : le mimétisme.

Poisson-grenouille imitant une éponge
La sélection naturelle, impitoyable, élimine les espèces dont l’évolution n’est pas assez rapide ou adéquate. La diversité des méthodes élaborées au cours de milliards d’années dans le monde animal pour tromper l’adversaire est étonnante. Les changements de couleurs et la disposition particulière des taches représentent les tactiques défensives les plus employées. Quelques animaux recourent à un phénomène baptisé homochromie (même couleur) : ils sont ainsi capables de se confondre avec le milieu ambiant, ce qui les rend difficilement décelables.

En lire plus | Read more…

Posted at 27/10/10 12:44 | 1 comment | Filed Under: Biologie marine - Marine biology

Les hippocampes nains

BIO

Les hippocampes nains (Hippocampus bargibanti) ou « pygmées », appelées aussi «hippocampes des gorgones», sont vraiment très très petits puisqu’ils mesurent environ 1 cm, queue incluse.

Hippocampus bargibanti
Hippocampus Bargibanti

Ils sont très difficiles à voir, car en plus d’être minuscules, ils sont très mimétiques. Ils ressemblent, en effet, à la gorgone dans laquelle ils vivent autant pour la couleur de leur peau, rose , argentée ou jaune, que pour les polypes qui semblent les recouvrir.

Page 1 | Page 2 | Page 3

Poisson-crapaud clown – Alor island, indonesia

BIO

Warty Clown Frogfish
Antennarius maculatus

Les ou poissons-crapaud sont certainement les créatures les plus étranges sur le récif.
Ils sont très rares et plus encore difficiles à voir. Mimétiques, ils sont les maîtres du camouflage. Les Frogfishes emploient un arsenal de techniques de maquillage pour imiter les objets inanimés (éponges, coraux, algues ou roches) ou pour se mêler au fond ambiant. Ils peuvent changer de couleur en quelques jours pour imiter un nouvel environnement. La majeure partie du temps, un frogfish reste immobile attendant une proie. L’épine dorsale avant est transformée en « canne à pêche » (illicium), et est équipée d’un appât (esca), qu’il peut contracter et tortiller imitant un petit poisson, une crevette ou un ver. Quand une proie confiante est attirée, le frogfish ouvre son énorme bouche, aspire la proie et l’avale. Ceci se produit tellement rapidement qu’aucun poisson ne peut réagir. La proie n’a aucune chance de lui échapper. Un autre attribut unique et étonnant des frogfishes est leurs nageoires pectorales. Elles ont un coude et elles sont employées plus pour ramper que pour la natation. Leurs doigts, finissant parfois avec une griffe, sont conçus pour saisir et se tenir.
L’imitation et le camouflage rendent les espèces difficiles à identifier exactement. Il est souvent impossible de le faire en regardant une photographie.
Voulez-vous voir le diaporama - Wonderful Marine Life of Indonésia - contenant des photographies de frogfishes ?


Catégories

Monthly Archives

    December 2017
    M T W T F S S
    « Mar    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031